Fermer

Choisissez un pays

Grande BretagneEnglish
Afrique du SudEnglish
NordiquesEnglish
NorvègeEnglishNorsk
DanemarkEnglishDansk
FinlandeEnglishSuomi
LettonieEnglish
InternationalEnglish
République tchèqueEnglish

Nouvelles mobilités : la RATP et la SNCF testent des véhicules autonomes

Blog
3rd September 2018

Dans des grandes villes du monde entier, des véhicules autonomes font tranquillement leur chemin… ces initiatives venant souvent de France. De leur côté, la RATP et la SNCF multiplient les tests en situation. Des expérimentations qui s’appuient sur des startups innovantes, soucieuses de rassurer et de bien accompagner leurs (futurs) clients.

 

Des véhicules autonomes à la RATP ? Cela ne paraît pas très nouveau : de fait, les lignes du métro parisien 1 et 14 sont complètement autonomes depuis fin 2012, et le VAL d’Orly n’a pas de conducteur. Et on trouve d’autres exemples à Lille, Lyon, Rennes ou Toulouse…

 

Pourtant, après la desserte du CEA de Saclay, en début d’année, une nouvelle expérimentation RATP est en cours. Un service de navettes autonome est ouvert, du vendredi au dimanche, au bois de Vincennes et dans ses environs.

 

“Avec les véhicules autonomes, la RATP cherche à apporter des solutions au problème “du 1er et du dernier kilomètre”. L’objectif étant de faciliter les déplacements entre les gares et leur environnement proche, voire de proposer le porte-à-porte à de nombreux usagers. A moindre coût et en respectant l’environnement”, explique David Gillaux, directeur de la business unit Service Public et Utilities chez Webhelp.

 

Quant à la SNCF, elle teste son TGV autonome sur le tronçon Toulouse-Rodez. La première expérimentation devrait avoir lieu en 2019, et la mise en service est prévue pour 2025.

 

Taxis autonomes : bien accompagner le voyageur

 

Les taxis autonomes n’intéressent pas seulement Uber : de nombreuses villes et entreprises procèdent régulièrement à des essais. Parmi les initiatives les plus remarquées : le taxi autonome de la startup française Navya, qui s’était notamment illustré sur route, lors du CES 2018 à Las Vegas. Electrique, il peut accueillir 6 passagers.

 

“A noter que Navya a établi un partenariat avec la société internationale de transports Keolis – détenue majoritairement par la SNCF – notamment pour son développement aux Etats-Unis et au Canada”, ajoute Jalil Lahlou, directeur de la Business Unit Automobile & Mobilité chez Webhelp.

 

Ce sont également des navettes Navya qui sont expérimentées par la RATP au bois de Vincennes. Au fil des expérimentations et des ventes, les navettes autonomes Navya sont au nombre d’une centaine, ont parcouru 40 000 km et transporté près de 110 000 passagers.

 

Une relation client à inventer ?

 

Dans un premier temps, les véhicules autonomes de la SNCF et de la RATP devraient embarquer un opérateur humain. Avec l’avantage de rassurer les voyageurs et la possibilité d’intervenir en cas de besoin.

 

Les opérateurs seront-ils remplacés à terme ? Les voyageurs seront-ils suffisamment confiants dans les nouveaux véhicules – comme ils le sont aujourd’hui dans certaines rames de métro sans conducteur ni opérateur ?

 

Et dans les taxis autonomes, comment rassurer ou conseiller le voyageur ? Pour l’heure, Navya étudie des services d’accompagnement, dont certains s’afficheront sur un écran intégré au véhicule : réservation d’une place de cinéma, d’une voiture de retour, etc. Autre idée : proposer une sorte de click and collect, pour passer prendre un objet ou un simple café, sur le trajet…

 

“Quel que soit le véhicule autonome considéré, on peut imaginer qu’une liaison avec un opérateur à distance, en audio ou visio, pourra amener réassurance et efficacité en cas d’inconvénient. Dans le domaine du véhicule autonome et de la relation client, tout reste à inventer !”, conclut David Gillaux.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *


Article par: Mathilde Fumey

Actualités et informations

Recommandés pour vous…
Service Provider
Solution Designer
Technology Enabler
Blog
B-Case – Comment une banque gère le KYC d’une marketplace B2C… grâce à un process non dissuasif ?

Cette grande banque internationale gère, à travers son établissement de monnaie électronique interne spécialisé, tous les flux financiers de ses clients marketplace B2C. Elle a choisi de confier la totalité de la procédure d’identification et d’onboarding des vendeurs à Webhelp KYC Services. Une solution qui a permis de valider plus de 10 000 vendeurs en quelques mois à l’échelon...

Actualités
Groupe Bruxelles Lambert entre en négociations exclusives pour l’acquisition du groupe Webhelp

GBL annonce ce jour être entré en exclusivité pour acquérir une participation majoritaire dans le groupe Webhelp, aux côtés de ses actionnaires co-fondateurs, Frédéric Jousset et Olivier Duha, qui conserveraient leur rôle de dirigeants fondateurs, ainsi que son équipe...

Actualités
Webhelp célèbre 10 ans d’engagement réussi avec le centre pénitentiaire de Rennes et Bouygues Telecom

Photo : Anita Boss, Chef de Projet sur le site Webhelp de Vitré, Karine Rabolion, Superviseur Webhelp de l'atelier WH / Bouygues Telecom de la prison et Vincent Bernard, Président de Webhelp France Depuis l’ouverture en 2009 d’un centre d’appels pour Bouygues Telecom au sein du centre...

Livre Blanc
La prévention

Direct Medica développe, via sa filiale Patientys, des programmes de prévention innovants, alliant technologie, digital et savoir-faire humain afin de générer le meilleur impact. Pour télécharger le livre blanc gratuitement sur le thème de la prévention, nous vous invitons...

Études de cas
[Mode] Fifty jeans – Lancer sa marque, sans difficultés de trésorerie !

...

Charger plus
×

Webhelp Cookies Preference Centre

Strictly Necessary Cookies
The website requires the use of cookies for essential functional requirements and these are outlined in the terms and conditions.

Enhanced Functional Cookies
Some features of this website use services provided by third parties websites. These features use cookies to implement their services on this website and may collect data about your visit to help them optimize their functionality. The Webhelp terms and conditions outlines the cookies used by these services.

We have links to social networking such as Twitter, Facebook and LinkedIn.
These websites are third party sites. We do not place cookies on their behalf, and do not have control over the way they collect or use your data.
We encourage you to read more about their policies:
Twitter
LinkedIn
Facebook