Fermer

Choisissez un pays

Grande BretagneEnglish
Afrique du SudEnglish
NordiquesEnglish
NorvègeEnglishNorsk
DanemarkEnglishDansk
FinlandeEnglishSuomi
LettonieEnglish
InternationalEnglish
République tchèqueEnglish

[Mode] Le marché de la mode en Espagne, plus international que jamais.

Blog
6th January 2017

L’industrie espagnole de la mode vit l’une de ses meilleure période sur le marché international. A la fin des années 90, des marques comme Zara, Mango ou Camper ont voulu commencer à se faire connaitre au-delà des frontières espagnoles. Aujourd’hui, elles ont une vraie renommée internationale.

clothing-store-shop-boutique-mens-fashion-clothes

L’industrie de la mode espagnole et le marché international

Inditex et Mango font partie des 6 plus grands groupes textiles au monde, avec plus de 9000 magasins sur la planète. Cela fait de l’Espagne le seul pays avec deux représentants dans le G-6 de la mode. De plus, au court de l’année dernière, beaucoup de petites et moyennes entreprises (PME) ont aussi évolué dans l’espace international. Ces sociétés ont su faire face aux difficultés de la crise économique en Espagne en saisissant l’opportunité d’explorer de nouveaux marchés.
En effet, des estimations du Ministère Espagnol de l’Industrie, de l’Energie et du Tourisme disent que plus de la moitié des PME dans le secteur du textile exportent, soit 4 120 entreprises. En moyenne, 30% de la production est destinée à la vente à l’international, et pour certaines, ce chiffre monte presque jusqu’à 100% comme Chie Mihara ou El Naturalista dont 90% des ventes se font à l’international.
Cette augmentation de l’activité internationale a eu des conséquences positives sur l’emploi. Par exemple en 2014, 4778 emplois ont été créés dans le textile et dans le secteur de la chaussure, la production a connu une croissance de 2,9% alors qu’elle avait baissé de 3,1% en 2013.

Quelles sont les raisons de ce succès ?

Des produits et des designs de qualité

Un des facteurs-clés dans la mode est d’avoir un produit avec un design de qualité. L’Espagne est la première nation avec la France et l’Italie en termes de créativité et de design d’après Daniel Galvàn, expert de GBS Finanzas. Les sociétés espagnoles pensent que la mode est plus qu’un simple design de vêtement, c’est un art de vivre et une manière de ressentir à part entière. C’est ce qui fait que le monde entier plébiscite les design de Balencia ou Depolozo, la bijouterie Monica Vinader, les corsets de Maya Hansen, les chaussures de Mihara ou encore les robes de mariage de Jesus Peiro.

Des prix abordables

Un autre facteur qui explique le succès des entreprises espagnoles est la compétitivité des prix qu’elles offrent. Zara et Mango étaient les pionniers du business model qui combine créativité, qualité et prix bas. Ces dernières années, la plupart des PME ont aussi adopté ce principe de « luxe abordable ». Par exemple, Suarez, la société de bijouterie de luxe, offre avec sa marque Aristocracy des prix plus bas que le reste des gammes de produits de leur première marque. Dans la même idée, Jesus Peiro propose des robes de mariage sur demande autour de 2500 euros, très loin des 15 000 euros que coûte une robe similaire en haute couture.

La promotion dans les salons et sur les réseaux sociaux

Tous ces vêtements, accessoires et bijoux espagnols ne se sont pas retrouvés par hasard entre les mains ou sur les corps de personnalités comme Kate Middleton, Claudia Schiffer, Beyoncé, Angelina Jolie ou Lady Gaga. Des société espagnoles ont voyagé de salon en salon à travers le monde dans le but de créer des réseaux étendus et de faire connaître leurs produits. Se rendre à des salons dans l’industrie de la mode est vital parce que cela permet de découvrir de nouvelles tendances, des opinions d’experts et de futurs clients et d’identifier ses futurs partenaires dans les pays où on distribue ses produits.
Cependant, dans beaucoup de cas, le manque de budget a poussé les PME à privilégier Internet et y proposer leur produit directement. Les réseaux sociaux sont de très bons outils pour faire la promotion de ses produits dans la mode. En 2011, Burberry, l’entreprise anglaise, a augmenté son revenu de 29%, atteignant 1.93 millions d’euros grâce à une campagne de communication digitale basée sur Facebook et Twitter. Twitter qui est notamment un outil très important pour générer de l’attention sur les évènements et les salons. Par exemple, lors de la dernière édition de la Fashion Week de New York, 1,2 millions de tweets avec le hashtag #NYFW ont été enregistrés. L’Espagne a donc lancé le #twitterfashionweek une semaine avant la Mercedes Benz Fashion Week de Madrid. L’objectif principal était de promouvoir l’interaction entre les utilisateurs et les 25 designers espagnols comme David Delfin, Roberto Verino et Adolfo Dominguez.

Des points de ventes internationaux et de la collaboration

Il a été possible d’ouvrir des magasins dans les rues les plus prisées du monde pour certaines jeunes entreprises espagnoles. Pretty Ballerinas, Monica Vinader o Maya Hansen en sont quelques exemples. Toutefois, ce mode de distribution est coûteux et toutes les entreprises ne peuvent pas en soutenir les coûts. En conséquence, de plus en plus de firmes espagnoles ont opté pour la collaboration dans le but d’aller toucher les marchés internationaux. Certaines des options les plus plébiscités sont les agents, les distributeurs, les maîtres franchiseurs et les rayons dans les Department Stores comme Harrods.

La qualités de leur produits, la compétitivité de leurs prix, leur bonne stratégie de promotion, que ce soit physique ou digitale, et la collaboration avec les bons partenaires à l’étranger a permis aux entreprises de la mode espagnole de s’affirmer à l’international. Et ce pour une grande partie de ces dernières, les grands groupes tels que Inditex ou Mango comme les PME. Le rayonnement international de l’Espagne dans le monde de la mode est donc plus fort que jamais !

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ou à consulter notre site !

 


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *


Étiquettes:

Article par: pierre vroylandt

Actualités et informations

Recommandés pour vous…
Service Provider
Solution Designer
Technology Enabler
Blog
[Mode] 4 conseils pour conquérir le marché italien !

L'Italie est un marché prioritaire pour les marques de mode et de prêt-à-porter ! Un workshop lui était donc consacré lors du salon Traffic 2018. Résumé et conseils de Anne-Laure Druguet, Directrice de projets à la Fédération Française de Prêt à Porter Féminin, et de Claudio Milani, Directeur général de Webhelp Payment Services en Italie et en Grèce.     "L'Italie...

Actualités
92ème édition du salon Pitti Uomo

La 92ème édition du salon Pitti Uomo a eu lieu à Florence du 13 au 16 juin dans une ambiance positive malgré la canicule, avec pour thème : Les Fleurs. L’évènement a connu une baisse de participation par rapport à l’an dernier, en effet 19 000 clients potentiels sont venus admirer...

Actualités
Meet The Payment by Limonetik : quel sera le futur du paiement ?

La soirée Meet The Payment de Limonetik a eu lieu le 18 mai au Forum des images à Paris, elle avait pour thème « Le paiement en 2050 ». Au programme : différents scénarios sur le futur du paiement par des experts du secteur, notamment présentés sous forme d’une vidéo à laquelle...

Livre Blanc
Le printemps des Marketplaces B2B : Modélisation de l’impact des stratégies des Marketplaces B2B

A la suite de la présentation de l'étude "The Spring of B2B Marketplaces" au Marketplace Summit by Mirakl, nous avons le plaisir de la mettre à votre disposition ! Cette étude fait l'analyse de la situation des marketplaces B2B aujourd'hui et a été co-écrite par Roland Berger, Mirakl et...

×

Webhelp Cookies Preference Centre

Strictly Necessary Cookies
The website requires the use of cookies for essential functional requirements and these are outlined in the terms and conditions.

Enhanced Functional Cookies
Some features of this website use services provided by third parties websites. These features use cookies to implement their services on this website and may collect data about your visit to help them optimize their functionality. The Webhelp terms and conditions outlines the cookies used by these services.

We have links to social networking such as Twitter, Facebook and LinkedIn.
These websites are third party sites. We do not place cookies on their behalf, and do not have control over the way they collect or use your data.
We encourage you to read more about their policies:
Twitter
LinkedIn
Facebook