Fermer

Choisissez un pays

Grande BretagneEnglish
Afrique du SudEnglish
NordiquesEnglish
NorvègeEnglishNorsk
DanemarkEnglishDansk
FinlandeEnglishSuomi
LettonieEnglish
InternationalEnglish
République tchèqueEnglish

#France IA – les 7 recommandations à retenir pour la relation client

Blog
7th April 2017

Dans le cadre du projet gouvernemental #France IA, le groupe de travail “Intelligence Artificielle et relation client”, vient d’émettre ses recommandations. Ce groupe était piloté par Éric Dadian (Président de l’Association française de la relation client) et Cyril Madar (Chef de bureau des services pour la performance compétitive à la Direction générale des entreprises, Ministère de l’économie et des finances). Quant à Matthieu Bouin, Directeur de la stratégie de Webhelp, il faisait partie des experts consultés.

 

Concrètement, que faut-il retenir du rapport #FranceIA en matière de relation client ? Avant d’émettre ses recommandations*, le Groupe de travail a étudié les performances de nos entreprises et de notre écosystème de recherche dans le domaine de l’IA appliquée à la relation client. D’où ces 5 enjeux, essentiels pour l’économie et la société française :

 

Les 7 recommandations du groupe de travail

 

Pour répondre à ces enjeux, le groupe de travail a émis 7 grandes recommandations :

 

1 – Promouvoir l’approche relation client fondée sur l’IA dans l’ensemble du tissu économique français. Un livre blanc, conçu comme un guide méthodologique, pourrait être lancé, et prolongé par un annuaire en ligne des opérateurs (pour accompagner les entreprises dans ce domaine).

 

2 – Faire valoir au plan européen et conduire à l’échelle nationale des solutions conciliant les intérêts des consommateurs et la compétitivité des entreprises nationales. Pour cela, une instance de dialogue réunissant les parties prenantes et la puissance publique pourrait être créée. Quant à l’utilisateur, il pourrait être obligatoirement informé qu’il a affaire à une intelligence artificielle.

 

3 – Encourager le recours à l’IA par la puissance publique dans ses rapports à l’usager. Le service public pouvant faire office de terrain d’expérimentation de solutions innovantes.
4 – Valoriser les opportunités de carrière dont est porteuse l’IA dans la relation client. Ce qui supposerait une “compréhension partagée et apaisée des mutations des emplois à venir”, et un réaménagement de la formation et du droit social.

 

5 – Stimuler l’écosystème français élargi de l’IA dans le champ de la relation client. Et cela en favorisant les synergies entre acteurs, et en créant un site portail référençant les solutions existantes.

 

6 – Faciliter l’accès aux technologies développées en France sous-jacentes aux applications de l’IA à la relation client. D’où l’idée de créer une banque d’algorithmes et des bibliothèques de code. Ou encore une labellisation correspondant à une charte de bon usage de l’IA.

 

7 – Se positionner sur les assistants virtuels. Ce secteur étant largement dominé par des acteurs étrangers – et centré sur l’exploitation des données personnelles – il est notamment envisagé de créer un label plus éthique.

 

Comme le souligne Matthieu Bouin : “si l’on résume ces propositions, elles se caractérisent par beaucoup de bon sens et de pragmatisme. Du moins pour une entreprise comme Webhelp, impliquée depuis longtemps dans l’utilisation et l’expérimentation de l’IA en relation client. Notre dialogue quotidien avec les grandes entreprises et les start-ups – dans une dynamique d’open innovation – correspond parfaitement à cette idée d’un puissant écosystème français de l’IA dans la relation client. Parlons-en !”.
*voir les pdf : Rapport de synthèse #France IA (36 p), Conclusions complètes des groupes de travail (350 p).

 

Prospective : “La Silicon Valley va-t-elle tuer la mort ?”


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *


Webhelp
Article par: Webhelp

Actualités et informations

Recommandés pour vous…
Service Provider
Solution Designer
Technology Enabler
Blog
Le digital comme moyen d’humaniser la relation client – Etude Eurogroup Consulting 2019

Comment bien doser le mix digital-humain dans la relation client ? En fonction de quelles attentes des consommateurs ? L'étude d’Eurogroup Consulting - Le digital comme moyen d'humaniser la relation client - apporte des réponses très concrètes, comme l'explique Martin Dufourcq, Managing Partner de Gobeyond France, l’entité conseil du groupe Webhelp.   Digital ou humain ? Pour...

Actualités
Agent augmenté : Allo-Media & Webhelp révolutionnent l’expérience client avec leur intelligence artificielle vocale « Self-Augmented Agent »

Après plusieurs mois de collaboration, les deux sociétés ont mis au point une intelligence artificielle fluidifiant drastiquement les conversations entre les clients et les conseillers afin d’y apporter plus de valeur. Allo-Media est le concepteur de la solution tandis que Webhelp apporte son...

Actualités
Nouveau site à Tourcoing : Webhelp va créer +500 emplois en 3 ans

WEBHELP OUVRE UN NOUVEAU SITE À TOURCOING Webhelp  Avec cette nouvelle implantation, Webhelp va créer plus de 500 emplois pérennes. Dans le cadre de la stratégie de croissance du groupe, Webhelp, leader mondial de l'externalisation des processus métier spécialisé dans l'expérience...

Livre Blanc
Externalisation dans les services publics : Webhelp remet son rapport au gouvernement

...

Études de cas
[Mode] Fifty jeans – Lancer sa marque, sans difficultés de trésorerie !

...

Charger plus
×

Webhelp Cookies Preference Centre

Strictly Necessary Cookies
The website requires the use of cookies for essential functional requirements and these are outlined in the terms and conditions.

Enhanced Functional Cookies
Some features of this website use services provided by third parties websites. These features use cookies to implement their services on this website and may collect data about your visit to help them optimize their functionality. The Webhelp terms and conditions outlines the cookies used by these services.

We have links to social networking such as Twitter, Facebook and LinkedIn.
These websites are third party sites. We do not place cookies on their behalf, and do not have control over the way they collect or use your data.
We encourage you to read more about their policies:
Twitter
LinkedIn
Facebook