Fermer

Choisissez un pays

Grande BretagneEnglish
Afrique du SudEnglish
NordiquesEnglish
NorvègeEnglishNorsk
DanemarkEnglishDansk
FinlandeEnglishSuomi
LettonieEnglish
InternationalEnglish
République tchèqueEnglish

Assurance : l’externalisation de la gestion des sinistres doit aussi améliorer l’expérience client

Blog
5th October 2017

En France, la fraude aux assurances est une pratique plutôt courante. Pour y faire face, les assureurs externalisent de plus en plus souvent la gestion des sinistres. Les coûts et les tentatives de fraude se réduisent. Une excellente solution donc… si l’expérience client n’est pas dégradée mais améliorée.

 

350 millions d’euros ! Ce sont les économies réalisées en France par les assureurs, en 2016, dans le domaine des fraudes aux assurances, selon l’Agence pour la Lutte contre la Fraude à l’Assurance (ALFA). La fraude aux assurances, que l’on définit comme un “acte volontaire permettant de tirer un profit illégitime d’un contrat d’assurance” peut prendre deux formes :

 

– la fraude à la souscription : relative à la déclaration initiale du risque et aux déclarations réalisées en cours de contrat,

 

– la fraude commise à l’occasion d’un sinistre : qui se matérialise généralement par de fausses déclarations.

 

Pour gérer ce second type de fraude, afin d’en réduire le coût et la fréquence, les assureurs ont de plus en plus souvent recours à l’externalisation de la gestion des sinistres.

 

Deux bonnes raisons d’externaliser la gestion des sinistres

 

“La réduction des coûts est une première – et bonne – raison de recourir à l’externalisation. La seconde raison est moins connue : l’agent général reste extérieur à la procédure, ce qui permet de conserver le lien de confiance antérieur”, explique Olivier Poggioli, directeur business unit Services Financiers chez Webhelp.

 

Et ce n’est pas tout : aujourd’hui, les assureurs ne veulent plus seulement réduire ces tentatives de fraude et ces coûts – ils veulent aussi améliorer l’expérience client (comme le confirme l’étude Accenture sur l’investissement dans la fonction Sinistres en Europe et en Amérique latine).

 

“La gestion d’un sinistre engage un dialogue a priori “anxiogène” entre le client et son assureur ou son représentant. Les risques d’incompréhension et de conflits sont bien réels. Or, la loi Hamon autorise à changer d’assureur à tout moment, même sous le coup de l’émotion. Des compétences avérées sont indispensables pour ne pas perdre de clients”, rappelle Olivier Poggioli.

 

Engager un dialogue positif avec le client

 

Il est vrai que dans le domaine de l’expérience client – notamment digitale et multicanale – les compagnies d’assurance n’ont généralement pas encore atteint le niveau d’avancement des banques, des opérateurs télécoms, ou des assurtechs.

 

De fait, les grandes compagnies françaises d’assurance ont fait beaucoup d’acquisitions pour soutenir leur croissance. Du coup, aujourd’hui encore, elles font face à des disparités informatiques (CRM, SI…), qui entravent le développement d’une expérience client digitalisée homogène.

 

“L’expérience acquise par Webhelp dans les domaines de la voix, du digital et du multicanal nous permet d’accompagner des banques, des opérateurs télécoms et même des startups innovantes. Nous avons également développé des compétences dans le domaine du big data – technologie qui a déjà été utilisée avec succès contre la fraude aux assurances. Et l’Intelligence Artificielle sera sans doute la prochaine étape pour lutter ensemble contre ce fléau”, conclut Olivier Poggioli.

 

Voir aussi : Assurance et gestion des sinistres : comment SigtCall réduit les coûts et améliore la satisfaction client


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *


Article par: Mathilde Fumey

Actualités et informations

Recommandés pour vous…
Service Provider
Solution Designer
Technology Enabler
Blog
B-Case – Comment une banque gère le KYC d’une marketplace B2C… grâce à un process non dissuasif ?

Cette grande banque internationale gère, à travers son établissement de monnaie électronique interne spécialisé, tous les flux financiers de ses clients marketplace B2C. Elle a choisi de confier la totalité de la procédure d’identification et d’onboarding des vendeurs à Webhelp KYC Services. Une solution qui a permis de valider plus de 10 000 vendeurs en quelques mois à l’échelon...

Actualités
Groupe Bruxelles Lambert entre en négociations exclusives pour l’acquisition du groupe Webhelp

GBL annonce ce jour être entré en exclusivité pour acquérir une participation majoritaire dans le groupe Webhelp, aux côtés de ses actionnaires co-fondateurs, Frédéric Jousset et Olivier Duha, qui conserveraient leur rôle de dirigeants fondateurs, ainsi que son équipe...

Actualités
Webhelp célèbre 10 ans d’engagement réussi avec le centre pénitentiaire de Rennes et Bouygues Telecom

Photo : Anita Boss, Chef de Projet sur le site Webhelp de Vitré, Karine Rabolion, Superviseur Webhelp de l'atelier WH / Bouygues Telecom de la prison et Vincent Bernard, Président de Webhelp France Depuis l’ouverture en 2009 d’un centre d’appels pour Bouygues Telecom au sein du centre...

Livre Blanc
La prévention

Direct Medica développe, via sa filiale Patientys, des programmes de prévention innovants, alliant technologie, digital et savoir-faire humain afin de générer le meilleur impact. Pour télécharger le livre blanc gratuitement sur le thème de la prévention, nous vous invitons...

Études de cas
[Mode] Fifty jeans – Lancer sa marque, sans difficultés de trésorerie !

...

Charger plus
×

Webhelp Cookies Preference Centre

Strictly Necessary Cookies
The website requires the use of cookies for essential functional requirements and these are outlined in the terms and conditions.

Enhanced Functional Cookies
Some features of this website use services provided by third parties websites. These features use cookies to implement their services on this website and may collect data about your visit to help them optimize their functionality. The Webhelp terms and conditions outlines the cookies used by these services.

We have links to social networking such as Twitter, Facebook and LinkedIn.
These websites are third party sites. We do not place cookies on their behalf, and do not have control over the way they collect or use your data.
We encourage you to read more about their policies:
Twitter
LinkedIn
Facebook