Fermer

Choisissez un pays

Grande BretagneEnglish
Afrique du SudEnglish
NordiquesEnglish
NorvègeEnglishNorsk
DanemarkEnglishDansk
FinlandeEnglishSuomi
LettonieEnglish
InternationalEnglish
République tchèqueEnglish

6 points-clés pour créer sa MarketPlace BtoB

Blog
2nd January 2017

La création d’une Marketplace peut paraître complexe et il est difficile d’y voir clair parmi tous les éléments à retenir. Voici une liste de 6 points-clés à avoir en tête avant de lancer votre Marketplace !

work_pexels-photo-40120

Le business model

La commission est basée sur le volume d’affaires
Le modèle économique d’une MarketPlace n’est pas le même que celui d’un site e-commerce. Ce dernier est basé sur le volume d’affaire et le nombre de ses vendeurs. Unz MarketPlace facture généralement un abonnement mensuel à ses vendeurs pour couvrir tout ou partie de ses coûts fixes et une commission sur le volume d’affaire généré.
Exemple simple : si la marketplace prélève une commission nette de 10% sur 100 000€ de volume d’affaire et facture un abonnement de 100€ par mois à ses vendeurs alors elle aura une rétribution de 20 000€.
Ce schéma de rétribution nécessite un compte d’exploitation dédié à la marketplace, et une bonne organisation, notamment pour le contrôle de gestion.
A noter : la variété des taux commissions et des abonnements est beaucoup plus importante que sur les marketplace BtoC. (Taux de commissions : 3 à 50% et abonnements 0 à 1000€ par mois).

Les clients de l’opérateur sont ses vendeurs

Contrairement à un site e-commerce classique, vos clients, ne sont pas les clients finaux de la plateforme, ce sont les vendeurs. Ce sont à eux que vous vendez un contrat d’intermédiation commerciale, c’est eux qui payent vos commissions grâce à leurs ventes.
Ils doivent donc être au centre de votre attention, vous devez définir une offre de service (logistique, facturation, aide à l’export, etc.) qui justifie votre rémunération et qui va permettre de les fidéliser et de les inciter à faire un maximum de ventes sur la plateforme.

L’expérience client dépend des vendeurs

Sur un site e-commerce, c’est l’opérateur qui a entièrement le contrôle de l’expérience client.
Ce n’est pas le cas sur une marketplace.
Les vendeurs jouent un rôle clé de cette expérience client, ils sont responsables du produit ou service, de son envoi et de tout le service après-vente. De son côté, l’opérateur doit gérer sa marque, la promesse, la gestion des litiges et in fine, l’expérience client. Il doit donc imposer des règles à ses vendeurs (charte graphique, contraintes éditoriales, règles de conduite pour la relation client…) pour s’assurer une expérience client positive et homogène.

Pour le client final, l’opérateur est un tiers de confiance

Sur une marketplace, l’opérateur ne maîtrise pas certains éléments-clés (plaintes des clients, taux de remboursement, qualité de process…) ce qui fait de lui un tiers dans la transaction acheteur-vendeur.
Il doit donc jouer un rôle de tiers de confiance et d’intermédiaire pour l’acheteur. Pour assurer ce rôle, l’opérateur doit avoir une vision claire de la qualité de la relation entre ses vendeurs et les clients finaux.
Pour éviter de se retrouver arbitre de conflits qui auraient pu être évités, l’opérateur doit accompagner ses vendeurs dans leur montée en compétence pour la relation client et si besoin les inciter à externaliser la relation client à un partenaire expérimenté.
L’opérateur devient un tiers de confiance, et non plus seulement un intermédiaire dans les conflits client-vendeur.

La gestion des offres promotionnelles est complexe

Il y a deux façon de faire une offre promotionnelle sur une marketplace :
– L’opérateur créé des promotions sur son offre ou ses propres fonds (réduction de 10% à la première commande).
– L’opérateur créé des offres promotionnelles et invite ses vendeurs à y participer. Ces derniers seront alors mis en avant sur la plateforme. Dans cette situation, ce sont les vendeurs qui supportent le coût de la promotion.
Les opérations promotionnelles sont complexes sur une marketplace, du fait qu’elles ne portent pas seulement sur vos propres produits.
Cela peut se compliquer encore selon le modèle commercial :
– 1 vendeur par référence de produit (pas de concurrence).
– Plusieurs vendeurs par référence de produit (concurrence qui tend à faire baisser les prix.

La gestion des moyens de paiement et des flux financiers est complexe et réglementée

Sur une marketplace, lorsque l’on encaisse un paiement, seule la commission revient à l’opérateur. Le reste doit être reversé au vendeur. Cette répartition entraine une complexité comptable, financière et règlementaire. L’opérateur offre en fait un service : l’encaissement pour compte de tiers.
Ce service de paiement est règlementé en Europe et supervisé en France par l’ACPR et la Banque de France.
Pour exercer ce service, il faut travailler avec un partenaire agréé comme Webhelp Payment Services.
Votre établissement de paiement partenaire prendra en charge la gestion complète de flux de paiements (prélèvement des commissions, cash in, cash out). Dans un contexte BtoB, il est important de sélectionner un établissement de paiement spécialisé vous permettant d’offrir à vos clients finaux des moyens et termes de paiement propres au BtoB.

Alors, vous vous sentez prêt à vous lancer dans la création de votre Marketplace ? N’hésitez pas à nous contacter pour étudier vos opportunités et choix dans la mise en place d’une Marketplace et pour mettre en place une gestion des paiements fluide, adaptée et évolutive.

 

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager ou à consulter notre site !


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *


Étiquettes:

Article par: pierre vroylandt

Actualités et informations

Recommandés pour vous…
Service Provider
Solution Designer
Technology Enabler
Blog
TÉMOIGNAGE : BRIGITTE, BÉNÉFICIAIRE DU DISPOSITIF D’ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE CRÉSUS

Retour sur le témoignage de Brigitte, réalisé le 15 novembre, lors de la 1ère édition de l’expérience financière client. L’association Crésus était partie prenante de cet événement, Maxime Pekkip chargé de mission Prévention du surendettement chez Crésus a souligné : “Nos 600 bénévoles sont au cœur de l’accompagnement gratuit que nous proposons. ” Et il...

Actualités
92ème édition du salon Pitti Uomo

La 92ème édition du salon Pitti Uomo a eu lieu à Florence du 13 au 16 juin dans une ambiance positive malgré la canicule, avec pour thème : Les Fleurs. L’évènement a connu une baisse de participation par rapport à l’an dernier, en effet 19 000 clients potentiels sont venus admirer...

Actualités
Meet The Payment by Limonetik : quel sera le futur du paiement ?

La soirée Meet The Payment de Limonetik a eu lieu le 18 mai au Forum des images à Paris, elle avait pour thème « Le paiement en 2050 ». Au programme : différents scénarios sur le futur du paiement par des experts du secteur, notamment présentés sous forme d’une vidéo à laquelle...

Livre Blanc
Le printemps des Marketplaces B2B : Modélisation de l’impact des stratégies des Marketplaces B2B

A la suite de la présentation de l'étude "The Spring of B2B Marketplaces" au Marketplace Summit by Mirakl, nous avons le plaisir de la mettre à votre disposition ! Cette étude fait l'analyse de la situation des marketplaces B2B aujourd'hui et a été co-écrite par Roland Berger, Mirakl et...

×

Webhelp Cookies Preference Centre

Strictly Necessary Cookies
The website requires the use of cookies for essential functional requirements and these are outlined in the terms and conditions.

Enhanced Functional Cookies
Some features of this website use services provided by third parties websites. These features use cookies to implement their services on this website and may collect data about your visit to help them optimize their functionality. The Webhelp terms and conditions outlines the cookies used by these services.

We have links to social networking such as Twitter, Facebook and LinkedIn.
These websites are third party sites. We do not place cookies on their behalf, and do not have control over the way they collect or use your data.
We encourage you to read more about their policies:
Twitter
LinkedIn
Facebook