Fermer

Choisissez un pays

Grande BretagneEnglish
Afrique du SudEnglish
SurinameEnglish
InternationalEnglish

Place de marché : opportunités et enjeux

Blog
7th April 2016

PLACE DE MARCHÉ :
OPPORTUNITÉS ET ENJEUX

marketplace

 

Il y a près de 10 ans, les places de marché ont fait leur apparition sur le marché du e-commerce européen.

 

Fin 2015, 29 % des acteurs de la vente en ligne utilisaient un site web revendeur ou une place de marché.(Etude FEVAD 2015)

 

Rien d’étonnant quand on sait que 79 % des internautes soit 34,7 millions de français, achètent sur internet. (Etude FEVAD 2015)

 

Un chiffre qui en convaincrait plus d’un de se lancer dans une telle aventure.

 

Même si le succès des places de marché n’est plus à prouver, elles sont toutefois confrontées à un certain nombre d’enjeux, en BtoC comme en BtoB.

 

 

Mais commençons par le début : en quoi consiste une place de marché ?

 

Jérôme Connac, spécialiste du e-paiement et Business Developer chez Webhelp Payment Services, définit les places de marché comme étant  « un intermédiaire commercial entre des vendeurs et des acheteurs. En BtoB comme en BtoC, le principe reste le même : une entreprise met en place une plateforme sur laquelle des vendeurs agréés vendent ses produits. »

 

Ces plateformes d’intermédiation permettent aux entreprises :

 

C’est aussi un excellent moyen pour les vendeurs d’agrandir leur zone de chalandise, notamment en digitalisant leur activité.

 

Si le modèle marketplace a suscité l’intérêt de grands comptes comme Amazon ou Ebay, il a également séduit de petites entreprises.

 

Dès 2010, de nombreuses start-up se sont lancées dans l’aventure de la Marketplace, y voyant une nouvelle opportunité de faire décoller leur activité.

 

La FEVAD a d’ailleurs enregistré plus de 35 % d’augmentation du nombre de places de marché en France cette année-là(étude FEVAD 2010).

 

Des sites e-commerce comme Zalando ou Spartoo ont réussi à développer considérablement leur business en montant leur propre marketplace. Ils génèrent aujourd’hui plusieurs dizaines de millions de chiffres d’affaires.

 

Pour faire face à cet accroissement, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), adossée à la Banque de France, a appelé les places de marché à entrer en conformité.

 

 

Les marketplaces, opportunités et enjeux.

 

Si les places de marché sont soumises à des enjeux réglementaires importants, leur activité d’intermédiaire commercial les oblige à faire face à des enjeux structurels.

 

Jérôme Connac insiste notamment sur l’importance de trouver des vendeurs rapidement : « Lorsqu’on monte une marketplace, on essaye de savoir qui arrive en premier, le vendeur ou l’acheteur. Si certaines entreprises profitent déjà d’une clientèle, le prochain objectif est de trouver des vendeurs pour étendre leur catalogue produit. »

 

Mais selon Frédéric Mauss, directeur de la place de marché de La Redoute : « Certaines entreprises qui ont lancé une marketplace ont cherché à s’entourer de milliers de vendeurs le plus vite possible. Trois ans plus tard, elles ne voulaient en garder qu’une centaine. »

 

En effet, qualité ne rime pas toujours avec quantité ! Un trop grand nombre de vendeurs peut nuire à l’image de marque d’une entreprise.

 

En tant qu’intermédiaire, la place de marché n’a plus le contrôle sur certains aspects de l’activité commerciale comme :

 

Le succès de l’expérience client dépend donc directement du professionnalisme des vendeurs.

 

Jérôme Connac précise : « Par exemple, un des leader français du commerce en ligne se demande depuis 6 mois si elle doit lancer sa place de marché. Même si c’est un bon outil pour étendre son activité à l’international et booster le chiffre d’affaires, ils craignent que ça ne concorde pas avec leurs engagements. »

 

Mais alors, comment conserver une expérience client de qualité ?

 

Tout l’enjeu est de pouvoir garder un œil sur l’activité des vendeurs afin de ne pas la détériorer et risquer un impact négatif sur l’image de la marque.

 

Si vous rencontrez ce type de problématique, nous vous conseillons d’externaliser cette activité de contrôle chez un partenaire agréé.

 

C’est un excellent moyen d’analyser l’ensemble de l’activité de votre place de marché.

 

Votre partenaire, sera en mesure de mettre en place des solutions de contrôle adéquates pour votre marketplace, comme par exemple :

 

Même si les places de marché s’interrogent encore sur le moyen d’imposer un cahier des charges particulier à leurs vendeurs, cette solution semble encore compliquée à mettre en place.

 

En effet, la plupart des vendeurs ne sont jamais dédiés à une seule place de marché. Leurs activités peuvent dépendre de plusieurs plateformes, et il est plus pratique pour eux de mettre en place leur propre logistique.

 

D’où la difficulté de leur imposer une démarche spécifique pour chaque place de marché.

 

 

Et le BtoB dans tout ça ?

 

Les places de marché BtoB ne concernent pas la même cible que les places de marché BtoC.

 

Elles s’adressent à des professionnels de tout type de secteur qui souhaitent se mettre en contact direct avec des producteurs.

 

L’objectif est alors de mettre en place une nouvelle intermédiation pour réduire le nombre d’intervenants dans la chaine de distribution.

 

Si vous avez une place de marché et que vous êtes confronté à ces enjeux logistiques, nous vous conseillons de mettre au service des producteurs des systèmes de livraison plus rapides, moins chers et plus sûrs.

 

Effectivement, les enjeux ont beau être différents, les producteurs bénéficient des mêmes avantages que les vendeurs d’une place de marché BtoC : Ils étendent leur zone de chalandise et digitalisent leur offre.

 

Mais d’après Jérôme Connac, les avantages d’une place de marché BtoB ne s’arrêtent pas là : « Les intermédiaires qui assurent la distribution en BtoB (grossistes, semi-gros, import-export) peuvent prendre des commissions de plus de 50% de la valeur d’achat dans certains secteurs. Celle d’une place de marché varie entre 5 et 15%. »

 

Ce mode de distribution moins coûteux est une opportunité pour les producteurs d’augmenter leur marge et de baisser leur prix.

 

Les professionnels ont donc accès à de nouvelles offres et peuvent redynamiser leur activité.

 

Les places de marché prennent de plus en plus d’ampleur sur le marché du e-commerce.

 

En 2015, elles représentaient 8% des ventes de produit en ligne soit une augmentation de 53% par rapport à 2013. (Etude FEVAD 2015)

 

En dépit des enjeux soulevés par ce modèle, notamment celui de l’expérience client, les consommateurs sont de plus en plus conscients de ces avantages.

 

C’est d’ailleurs pour cela que 32 % des internautes ont acheté sur des places de marché au cours des 6 derniers mois. (Etude FEVAD 2015)

 

Si vous souhaitez créer votre place de marché, des partenaires agrées mettent désormais en place différentes solutions pour vous accompagner. Alors, prêt à vous lancer ?

 


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *


Webhelp
Article par: Webhelp

Actualités et informations

Recommandés pour vous…...
Service Provider
Solution Designer
Technology Enabler